Visite du Theater Freiburg – L’orchestre de l’autre côté du rideau

Date : 07/02/2014

Étaient présents : Mme. REZAIGUIA Coordinatrice de l’internat de réussite, M. SILVA SEQUEIRA Maître d’internat, M. JOCHUM Professeur d’allemand au collège Mathias Grünewald, Mme. BRESSOWAN Assistante d’éducation de l’internat.

Intervenants : M. Pierre AUBRY, responsable administratif aux Dominicains de Haute Alsace, Mme BEARDMORE directrice de communication aux Dominicains de Haute Alsace, M. Fabrice Bollon chef d’orchestre compositeur et directeur musical du Philharmonisches Orchester Freiburg.

Objectifs :

  • Rencontre d’un chef d’orchestre.
  • Découverte d’une répétition d’orchestre philharmonique.
  • Visite d’un théâtre.

Dans le cadre du parcours pédagogique « Qui , que, quoi, donc, où : un orchestre symphonique » les internes de réussite participèrent le vendredi 7 février au troisième et avant dernier  module du parcours. Ce module est intitulé « Visite du Theater Freiburg – L’orchestre de l’autre côté du rideau».

C’est à 8h30 que les internes sont partis de Guebwiller pour se rendre à une heure de là au Theater Freiburg. Sur place Pierre Aubry les attendait pour les faire rencontrer Fabrice Bollon compositeur et chef d’orchestre français en résidence au Theatre Freiburg. C’est dans la salle de répétition que les internes ont pu interroger M. Bollon sur son parcours. Ils ont, à travers leurs questions, pu apprendre que rien ne disposait Fabrice Bollon à cette carrière dans la musique « classique ». Effectivement, ses parents n’étaient pas mélomanes à outre mesure et c’est la variété française qui a bercé son enfance. A l’adolescence le chef d’orchestre avait un groupe de punk et écoutait de la pop rock (Genesis, Deep Purple…). C’est que plus tard après des cours de solfège, d’harmonie qu’il s’est lancé dans des études de chef d’orchestre, un métier liant musique et communication. Après plus d’une heure d’interview Fabrice Bollon a invité les internes dans la grande salle de concert afin d’assister à une répétition coté scène.

Les internes ont donc observé et écouté la première partie de la répétition de l’opéra romantique Tannhäusser de Richard Wagner (http://www.youtube.com/watch?v=GwhP-wY1ROY), auquel ils auront la chance d’assister lors du dernier module du parcours pédagogique « autour d’un orchestre philharmonique » en avril prochain.

« Lorsque nous avons vu cette scène nous avons trouvé cela très étrange, car comme dans tous les théâtres il y a des fauteuils mais entre la scène et ces fauteuils il y avait une fosse. Dans cette fosse il y avait un orchestre qui jouait et accompagnait des scènes de théâtre.». Sargis Sargisyan.

La séance s’est continuée avec une visite du théâtre, des différentes salles de conception. En effet, une des particularités du Theater Freiburg est que les spectacles sont intégralement crées sur place. De l’écriture à la représentation, les internes sont passés par les principales salles de création.

Sargis Sargisyan interne de 4ème nous présente ces différents lieux.

  • - La salle de peintures dans laquelle on peint tous les rideaux que l’on accrochera par la suite sur les contours de scène, afin de créer des effets de profondeur, de trompe l’œil par exemple.
  • - La salle des costumes où l’on stocke (range) tous les costumes par période comme le moyen-âge, le classique mais aussi les déguisements, les costumes fantaisies, plus de 30 000 pièces d’habillement sont présente dans cette salle.
  • - La salle des coiffures où l’on prépare toutes les coiffes qu’il faut pour les pièces. Ces coiffes ou accessoires sont tous réalisés sur mesure pour chaque acteur. Les internes ont pu essayer ses accessoires.
  • - La salle des machines d’où l’on contrôle tous les décors et leur mise en place. C’est la place du régisseur, il organise tout ce qui se passe sur scène, l’enchaînement des actes, les mises en place de décors, les entrées et sorties des acteurs. C’est le centre névralgique de la représentation, puis tout y est contrôlé.
  • - L’atelier plastique où l’on prépare toutes les décorations (statues, colonnes, épées…). Ces éléments sont tous moulés à partir de pièces originales. Fabriqués à base de polystyrène et peint avec des peintures à effet, se qui donne au spectateur une illusion d’être lourd alors qu’ils sont extrêmement léger.
  • - La salle de stockage et de l’atelier de construction des décors, où les artisans menuisiers créent de grandes décorations comme des fausses pièces ou encore des murs. Tous les éléments qui nous permettent de voyager et de faire travailler notre imagination lorsque nous sommes spectateur.

« Le théâtre ce n’est pas l’effort d’une personne mais l’effort fourni par toutes les personnes qui préparent un élément. Ces éléments assemblés en fin de réalisation forment le spectacle réussi. Le travail d’équipe et la collaboration sont les maîtres mots d’un spectacle de qualité. ».

En fin de visite, les internes se sont rendus à la cantine du théâtre où ils ont pu manger avec le personnel, avant de reprendre le car et retourner au collège après une journée riche en découverte.

http://www.les-dominicains.com/

Concert: Cabaret Contemporain Hommage à Moondog

Date : 30/01/14                                                                               Durée : 1h

Accompagnateur(s) : Mme. REZAIGUIA , Coordinatrice Internat de réussite, M. Skarniak, Chargé de mission auprès du Proviseur, M. RAOUL, Assistant d’éducation.

Objectifs :

  • Ouverture culturelle
  • Découverte d’un nouvel univers musical

LE CABARET CONTEMPORAIN

 

Cabaret Contemporain

 

Le cabaret contemporain est un groupe de cinq musiciens à la fois compositeurs et improvisateurs, ayant pour principale démarche le mélange des styles et des genres musicaux. En réinventant un nouveau rapport interprète –compositeur improvisée, les musiciens du Cabaret Contemporain font entendre une musique électrique, indépendante, capable de parler au grand public grâce à son pluralisme d’influences et de langages. Les musiciens du Cabaret Contemporain développent ici une approche inédite de leur instrument, incluant techniques, préparations et modes de jeu singuliers. Les projets du Cabaret Contemporain conçus à partir d’un matériel musical préexistant sont également caractérisés par cette forte originalité, à savoir les hommages à des compositeurs (Terry Riley, John Cage, Moondog, Brian Eno), ou encore la mise en avant de la musique originale du Cabaret Contemporain (Cabaret Dancefloor, Bal Contemporain…) dans des contextes variés.

En se positionnant à la jonction de mondes musicaux distincts (musique « contemporaine » et musique « actuelle ») le Cabaret Contemporain imagine régulièrement des collaborations avec des artistes issus de milieux différents, et des formes de concert et de médiation originales, afin de s’adresser à un très large public.

  • Fabrizio RAT, Piano
  • Giani CASEROTTO, Guitare
  • Julien LOUTELIER, Batterie
  • Ronan COURTY, Contrebasse
  • Simon DRAPPIER, Contrebasse
  • Linda OLA, Chant
  • Isabel SORLING, Chant

 

Les internes de réussite du lycée J. Storck ont eu la chance d’assister le 30 janvier 2014 au concert en hommage à Moondog par le cabaret contemporain dans le réfectoire d’été des Dominicains de Haute-Alsace. Moondog de son vrai nom Louis Thomas Hardin est un compositeur et musicien américain. Artiste de rue, en puisant chez les classiques du Moyen-Age, les indiens d’Amérique ou encore dans le jazz, il a édifié une œuvre proche du courant minimaliste mais pourtant totalement atypique, hors-temps. Moondog était une sorte d’avant-gardiste d’un autre âge.

Tout comme Moondog qui jouait sur des percussions conçues par lui-même, le cabaret contemporain créent leurs propres sons en inventant de nouvelles techniques, en détournant et préparant leurs instruments de façon non conventionnelle et très personnelle, en transformant leurs propres sons par le biais de l’électronique, pour produire une musique nouvelle et unique.

Ce spectacle tout a fait atypique en association avec deux chanteuses suédoises a permis aux lycéens de découvrir a la fois l’hommage rendu au célèbre Moondog mais également l’univers musical de ce groupe. Cette soirée était un moment riche en émotion et en découverte.

Rencontre économie culturelle

Date : 18/01/14                                                                                Durée : 2h00

Intervenant(s) : Elisa BEARDMORE, directrice de la communication, Olivier DE LA BLANCHARDIERE,  directeur adjoint en charge du développement, Florence MULOT, directrice adjointe en charge de l’administration.

Objectifs :

  • Découverte de l’économie culturelle
  • Rencontre avec des membres de l’équipe des Dominicains de Haute-Alsace
  • Découverte du fonctionnement économique des Dominicains de Haute-Alsace
  • Découverte des métiers du domaine culturel

Une rencontre entre les internes de réussite et l’équipe des Dominicains de Haute-Alsace fut organisée mardi 28 janvier de 10h à 12h.

Les lycéens ont déjà eu l’occasion lors de précédents concerts de découvrir les Dominicains de Haute-Alsace, mais cet événement d’un tout autre type leur a permis de rencontrer l’équipe mettant en œuvre les spectacles auxquels ils avaient assisté auparavant, et de découvrir en quelque sorte l’envers du décor.

Après une brève présentation de l’équipe d’intervenants, les internes ont pris la parole afin de se présenter et d’évoquer leurs centres d’intérêts et leurs loisirs.

Cette rencontre sous forme d’échange animé, a permis d’évoquer bon nombre de sujets. Ils ont ainsi pu découvrir l’histoire des Dominicains, les grandes lignées de leur fonctionnement économique, mais également le volet relatif à la communication et  au côté promotionnel (plaquette, site internet,..). Une présentation vidéo illustrant leurs propos a accompagné tout au long leurs propos. Les internes ont pu découvrir également lors de cet échange des métiers qu’ils ne connaissaient pas de prime abord et auxquels  ils ont pris plaisir à découvrir, en particulier pour ces élèves en filières professionnelles et pour certains en période de choix d’orientation.

Site internet des Dominicains de Haute-Alsace:

http://www.les-dominicains.com/