- CRDP d'Alsace - Banque Numérique du Patrimoine Alsacien -

Nos rieds

<em>Donnerloch</em> (trou de tonnerre)

Donnerloch (trou de tonnerre)
Photo G. Lacoumette

Dans les rieds, l'eau de la nappe est emprisonnée sous une couche d'argile (gley) imperméable présente dans le sous-sol. On voit ici l'un des endroits où la nappe sous pression est arrivée à percer la couche d'argile. La croyance populaire attribuait l'origine de ces cratères à des coups de tonnerre, d'où son nom Donnerloch, qui signifie trou de tonnerre.

Cette eau pure a des reflets bleu-verdàtres caractéristiques dus aux particules d'argile. Elle sort à un débit et à une température presque constante : 11° C en hiver, 12 à 14° C en été, ce qui permet à une flore et une faune aquatique très riches d'y vivre, notamment les espèces nobles de poissons (truites, ombres...). C'est ce spectacle que nous offrent encore les dernières sources phréatiques comme les Waechterquellen, la Belle Source à Herbsheim, les Sauerbrunnen à Erstein. Dans d'autres résurgences phréatiques (riedbrunnen à Illhaeusern), l'eau sort d'une multitude de petits orifices en faisant bouillonner le sable du fond de la rivière.

CRDP d'AlsaceCe document fait partie des fonds numérisés du Centre Régional de Documentation Pédagogique d'Alsace. Il a été réalisé par un prestataire extérieur et ses conditions d'utilisation seront indiquées ultérieurement suivant les spécifications de l'auteur.