- CRDP d'Alsace - Banque Numérique du Patrimoine Alsacien -

Retour à SVT

Jardins publics, promenades
et places plantées dans le Haut-Rhin

Guebwiller : parc de la Marseillaise - plan de 1922

Guebwiller : parc de la Marseillaise - plan de 1922
René Edouard André, 16 décembre 1922. Photo C. Menninger © Région Alsace - Service de l’Inventaire et du Patrimoine, dossier jardins de l’industrie, 2008 - Voir géolocalisation - Voir base Mérimée

Grâce au mécénat d’Aimé Gros-Schlumberger, le maire de la ville de Guebwiller, Émile de Bary peut décider d’aménager en 1898 un parc public de 1,5 hectares en dehors de la ville. Le paysagiste Édouard André (1840-1911) en dessine les plans. Réputé, celui-ci a participé à la création des parcs publics parisiens dans la seconde moitié du XIXe siècle. Après sa victoire au concours international pour la création d’un parc public à Liverpool (Sefton Park), il quitte Paris et répond à des commandes publiques et privées en France et à l’étranger. Il réalise des parcs et jardins de tous styles. La seconde moitié du XIXe siècle est alors caractérisée par un engouement pour l’horticulture. C’est dans ce contexte qu’Édouard André publie, en 1879, un ouvrage théorique intitulé L’art des Jardins. Il devient également rédacteur de la Revue horticole en 1882 puis professeur d’architecture des jardins à l’école d’Horticulture de Versailles. Au fil de sa carrière, Édouard André s’éloigne du style paysager pour développer un style mixte ou composé.

À Guebwiller, il dessine un petit parc irrégulier au tracé simple, les allées incurvées se rejoignant devant le kiosque à musique. Conformément à la mode en vigueur de la mosaïculture, il réalise des compositions florales complexes sur la pelouse principale du parc et laisse une partie libre au sud du parc, appelée Messplatz. Le parc est inauguré le 17 octobre 1899.

Au milieu des années 1920, le parc est agrandi sur les plans de René-Édouard André (1867-1942), son fils. Ingénieur des Arts et Manufacture, formé à la botanique, ce-dernier travaille avec son père dès 1892. Il crée des parcs et jardins en France mais aussi en Égypte, à Cuba, ou au Luxembourg. Comme son père, il contribue à l’élaboration de nouvelles doctrines paysagères et à la réhabilitation des lignes régulières. Il influencera toute une génération d’horticulteurs par ses cours d’architecture des jardins de l’école nationale d’Horticulture, entre 1900 et 1933. Il défend le style mixte ou composite. À Guebwiller, il choisit ainsi de planter la Messplatz, d’installer une fontaine en rocaille et d’introduire dans la composition des lignes régulières qui transforment le parc en un parc de style mixte.

Les murs qui entouraient le parc sont détruits dans les années 1980.

La réutilisation des données textuelles, iconographiques et photographiques du Service de l’Inventaire et du Patrimoine diffusées sur la BNPA est autorisée pour des usages personnels, scientifiques et pédagogiques, sous réserve de la mention suivante : Source : Région Alsace, Service de l’Inventaire et du Patrimoine ou du copyright.