- CRDP d'Alsace - Banque Numérique du Patrimoine Alsacien -

Retour à Architecture

La cathédrale de Strasbourg
la façade occidentale

Le portail central : tympan - détail côté droit

Le portail central : tympan - détail côté droit
Photo Pierre Jacob - Voir géolocalisation

Au premier registre, en bas à gauche de l’image, est représentée la scène de l'arrestation de Jésus et du baiser de Judas. Ici le Christ touche l'oreille de Calchas agenouillé à ses pieds, tandis que Pierre se tient derrière lui, une épée en main. Jésus devant Pilate et la flagellation terminent le premier registre. Les visages des bourreaux sont difformes et d'apparence démoniaque.

Le second registre se termine par la descente de croix, la mise au tombeau et le saint Sépulcre au soldat endormi. Là, au moment de la Résurrection, le linceul est vide. Un détail ornemental révèle la formation française du sculpteur : le décor du tombeau, fait de losanges renfermant des fleurs de lys et des castels, est celui-là même que l'on aperçoit partout dans la Sainte-Chapelle, à Paris. Les armes de saint Louis sont en effet devenues un élément décoratif de cette époque et tout porte à croire que le sculpteur s'en soit servi comme d'une signature. L'habileté dans l'arrangement du Portement de Croix, la finesse des expressions, l'animation des apôtres et le sens de la réalité sont des influences des ateliers de Saint-Denis.

Illustration mise à la disposition du public sous un contrat Creative Commons (CC-BY-NC-SA).
Consultez ce contrat pour tous détails sur les usages autorisés.